Escalade

Escalade sportive

L’escalade sportive est apparue en France dans les années 70 et s’est démocratisée au cours des années 80, en particulier grâce à la médiatisation de Patrick Edlinger. En 2013, l’escalade sportive comptait parmi les sept sports de la « short list » du CIO pour intégrer les jeux olympiques de 2020, une escaladepreuve que ce sport, encore très jeune, est en pleine ascension.

L’objectif de l’escalade est d’atteindre le sommet de voies (itinéraires tracés et côtés  dépassant les 4 mètres de hauteurs et nécessitant une corde) ou de blocs (itinéraires tracés et côtés ne dépassant pas les 4 mètres de hauteurs et nécessitant un tapis de réception) en évoluant à main nues et sans aide matérielle (le système d’assurage doit parer la chute ou aider à la redescente, mais pas aider le grimpeur dans son ascension).

Pratiquée en extérieur sur des sites sportifs aménagés (Site Naturel d’Escalade) ou en intérieur sur des murs aux multifacettes (Structure Artificielle d’Escalade dite SAE) équipés de prises modulables et colorées, la version contemporaine de l’escalade se décline sous trois formes: le Bloc, la Difficulté et la Vitesse.

Ces trois disciplines sont pratiquées en loisir ou en compétition jusqu’au plus haut niveau (championnat du monde) et disposent d’un circuit de coupes du monde annuel.

Une activité loisir au cœur de la natureDSCN0896

Evoluant sur tous les types de rocher, le terrain de jeu des grimpeurs est immense et multiple. Il part des blocs de faible hauteur (type Fontainebleau, ne nécessitant pas d’assurage particulier) aux petites falaises de 20m ou aux vertigineuses parois de plusieurs centaines de mètres (se pratiquant encordé, avec tout l’attirail d’assurage), en passant par les structures artificielles d’escalade ou par la haute montagne. L’escalade loisir, souvent orientée sur le retour à la nature, peut néanmoins se pratiquer sur tous les supports.

Escalade : comment débuter ?

L’escalade est souvent considérée comme un sport à risques, mais aujourd’hui, les évolutions des techniques, du matériel, et la sécurisation des sites de pratique en font une activité dans laquelle on évolue en sécurité.

Il est donc impératif de se rapprocher d’un club ou d’un professionnel pour débuter et apprendre les techniques de base de sécurité. Côté matériel, en salle comme en extérieur, le premier achat à effectuer est une paire de chaussons d’escalade*. Le second, si vous comptez ne pas vous limiter au bloc, concernera un baudrier adapté à votre taille*. Cordes*, et matériel d’assurage* (mousquetons, dégaines, assureurs) sont généralement fournis par les clubs. En cas de sortie en falaise, n’oubliez pas de vous munir d’un casque !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.